Rechercher sur ce blogue

samedi 9 décembre 2017

Les indépendances et les manipulations OTAN - CIA - Dalaï Lama - Lionel Groulx

REPRISE

Archives de VigileRÉPONDRE

 1 mars 2014



POURQUOI NOTRE DALAI LAMA QUÉBÉCOIS

- LIONEL GROULX - N'A PAS REÇU D'ARGENT DE LA CIA

 ET NE FAIT PAS L'OBJET D'UN CULTE MONDIAL 

BIEN MÉDIATISÉ ?


Le gouvernement du Tibet en exil reconnaît avoir reçu 1,7 million par année de la CIA pour entraîner la guérilla dans les années 1960. Le Dalaï Lama récuse avoir reçu 180 000 $ par année à titre personnel.
Ne mettons pas sa parole en doute. Ces sommes excluraient toutefois l’entraînement de combattants pris en charge directement par les États-Unis et les opérations menées directement en territoire tibétain par les forces spéciales dont certains membres ont été arrêtés (voir Wikipédia et autres sources Internet). Pour ce qui est d’autres sommes investies depuis ce temps par la CIA ? On en sait rien, on lit que ces pratiques ont cessé, mais d’aucuns mettent en doute ces affirmations. Vu de la Chine, la mise en place d’un base militaire américaine de première importance au Kosovo, associée ...d’une indépendance politique controversée et qui continue de l’être tellement le jupon de la manipulation étrangère dépasse... À la place de la Chine, dis-je, que feriez-vous ? Négocier de bonne foi avec le chef du gouvernement du Tibet en exil, récipiendaire avoué des bonnes grâces d’une puissance étrangère ? Négocier avec lui parce que tout le battage médiatique occidental vous presse de le faire ?
J’aimerais parfois que le Québec soit un enjeu géo-stratégique d’importance. Notre leader spirituel et politique non partisan, le pendant chez-nous du Dalaï Lama, le chanoine Lionel-Groulx, défenseur lui aussi d’un petit peuple victime d’un génocide culturel par peuplement exogène (pour employer les mots du Dalaï Lama), provenant lui aussi d’origines modestes, pèlerin infatigable de sa cause lui aussi, qu’il a défendue sur toutes les tribunes d’Amérique et ailleurs dans le monde, serait lui aussi un membre du "star system" international. Il l’aurait été pendant deux générations, à l’instar du Dalaï Lama. Mais Lionel Groulx n’a pas reçu un sou de la CIA, il n’a pas été promu dans le monde comme un émule de St-Jean de la Croix ou de Thérèse d’Avila, comme un mystique de la chrétienté faisant sa marque en même temps dans les domaines historiques, littéraires et dans l’éducation et la défense de son peuple, comme son titre de chanoine l’invitait à le faire. Non, hélas, ce que nous pourrions appeler le pendant de la Chine pour le Québec et la francité canadienne, en d’autres mots le Canada continue de ternir sa mémoire.
J’attends que le Dalaï Lama dans un geste témoignant du caractère spirituel et désintéressé de sa mission, reconnaisse sa parenté avec Lionel-Groulx. J’attends que les Tibétains reconnaissent la parenté de leur lutte avec celle de la sauvegarde d’un autre patrimoine culturel menacé, soit celui du dernier bastion de la francophonie américaine, le Québec. Mais j’attendrai peut-être en vain, parce que la lutte des Tibétains n’a peut-être pas la grandeur d’âme que l’on s’imagine. Les appuis qui leur sont acquis, seraient-ils prêts à les risquer au nom de la sauvegarde de patrimoines culturels menacés autres que le leur ? Qu’en pensez-vous ?

GV

Références :
http://www.vigile.net/Chine-prison-des-peuples

https://www.youtube.com/watch?v=-oiHezxCSoU

Aucun commentaire: