Rechercher sur ce blogue

mercredi 27 décembre 2017

Obama évoque un référendum pour l'indépendance du Kosovo qui n'a jamais eu lieu

Kosovo: Obama évoque un "référendum d'indépendance", Moscou perplexe

INTERNATIONAL
URL courte
Indépendance du Kosovo (198)
Moscou est étonné par les propos tenus par le président américain Barack Obama sur un prétendu référendum d'indépendance du Kosovo, rapporte le ministère russe des Affaires étrangères.
Moscou est étonné par les propos tenus par le président américain Barack Obama sur un prétendu référendum d'indépendance du Kosovo, rapporte vendredi le ministère russe des Affaires étrangères.

"Moscou a pris note du discours prononcé par le président américain Barack Obama mercredi 26 mars à Bruxelles où il a essayé de justifier +l'indépendance+ du Kosovo (Serbie), proclamée au mépris de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies, en évoquant un +référendum+ quelconque sur cette question qui y aurait été organisé en coopération avec l'Onu et les pays voisins", lit-on dans le communiqué.

Selon la diplomatie russe, cette affirmation du président des Etats-Unis ne peut qu'étonner, "car il n'y a eu aucun plébiscite sur l'indépendance du Kosovo et d'autant plus en coopération avec la communauté internationale.

Moscou rappelle que la décision sur la séparation de cette province de la Serbie avait été adoptée par le "parlement" à Pristina en 2008.

De son côté, Moscou accepte que des décisions importantes doivent s'adopter par le un référendum, comme cela a été fait notamment en Crimée.

"Le Kosovo n'a quitté la Serbie qu'après un référendum organisé, non en dehors des limites du droit international, mais en coopération avec l'Onu et les voisins du Kosovo. Rien de tout cela ne s'est produit en Crimée", a affirmé M.Obama.

Un changement de pouvoir s'est opéré le 22 février en Ukraine. La Rada suprême a démis le président Viktor Ianoukovitch de ses fonctions, nommé le président du parlement Alexandre Tourtchinov chef de l'Etat par intérim et réformé la Constitution. M.Ianoukovitch a qualifié ces événements de "coup d'Etat". Moscou conteste également la légitimité des décisions de la Rada.

La Crimée, république autonome à majorité russophone située dans l'est de l'Ukraine, n'a pas reconnu les nouvelles autorités de Kiev. Elle  a proclamé son indépendance vis-à-vis de l'Ukraine et la réunification avec la Russie au terme d'un référendum du 16 mars où 96,7% des habitants de la péninsule ont appuyé cette décision. La Russie et la Crimée ont signé le traité sur le rattachement de la république de Crimée et de la ville de Sébastopol à la Fédération de Russie le 18 mars dernier.
https://fr.sputniknews.com/international/20140328200833249/

___________
L'Union européenne appuie l'indépendance du Kosovo

http://www.lemonde.fr/europe/article/2007/03/27/les-etats-unis-et-l-union-europeenne-se-rallient-a-l-independance-du-kosovo-preconisee-par-l-onu_888344_3214.html?xtmc=kosovo&xtcr=1759


_________________

Soudan du Sud

Catalogne / Kosovo

Carles Puigdemont vient de proclamer “le droit de la Catalogne à l’indépendance” sous les applaudissements des élus régionaux. L’expérience historique enseigne pourtant que ce genre d’aventure se termine rarement dans l’allégresse. Arraché à la Serbie à coups de B52, le Kosovo a proclamé son indépendance en 2009. Sous perfusion de l’UE et de l’OTAN, cet Etat-fantoche, a été livré par l’émissaire onusien Bernard Kouchner à une clique mafieuse, l’UCK, qui doit son impunité à la rente géopolitique. En attendant, la Serbie a été bombardée et dépecée. Quant à la population du Kosovo, elle ne tire aucun avantage d’une indépendance qui a fait de nombreuses victimes.
Voilà pour l’Europe. Mais en Afrique, c’est pire. La sécession du Sud-Soudan parrainée par Washington a provoqué un désastre sans précédent. D’une pauvreté inouïe, dévasté par la guerre civile, ce nouvel Etat n’a plus que ses yeux pour pleurer. Les multinationales convoitaient ses richesses minières et pétrolières, le Département d’Etat voulait affaiblir le gouvernement de Khartoum, les dirigeants des ethnies méridionales rêvaient d’indépendance, c’était l’équation gagnante ! Hélas le rêve est devenu cauchemar, et les morts se comptent par dizaines de milliers. Kosovo, Sud-Soudan : décidément le séparatisme, lorsqu’il parvient à ses fins, peine à offrir des lendemains qui chantent.
On répliquera sans doute que l’indépendance du Kurdistan irakien pourrait faire la démonstration inverse. Ce peuple sans Etat, floué par l’inique traité de Lausanne (1923), prendrait alors une revanche historique ! C’est bien le projet du PDK dirigé par le clan Barzani, mais il y a loin de la coupe aux lèvres. Ni l’Irak, ni l’Iran, ni la Turquie n’accepteront ce démembrement d’un Etat souverain, fût-il appuyé en sous-main par le puissant protecteur US. Quant à l’alliance avec Israël, on se demande si les Kurdes réalisent que Tel Aviv les soutient comme la corde soutient le pendu. Prudents, les Kurdes syriens dialoguent de leur côté avec Damas, qui s’est dit prêt à négocier une fois scellé le sort de Daech.
https://www.mondialisation.ca/le-syndrome-separatiste/5612792


______

The Saker - extrait :

Let’s just say that if I had an Albanian friend living in Kosovo today I would strongly urge him to get the hell out while he still can. Kosovo will be the very first place in Europe where the pendulum of history will reverse its current course. There is simply no way that Serbs will ever accept the theft of their ancestral land and spiritual cradle by a combination of Albanian gangsters and western air forces. Nor should they. An Albanian occupied (aka “independent”) Kosovo is a fiction which can only be maintained by the AngloZionist Empire – as soon as it tanks Kosovo will be liberated.

[Kosovo will be liberated]

____________


Joseph Bissett the former Canadian Ambassador who was fired for telling the truth. 
___________
Kosovo volé 
https://www.youtube.com/watch?v=gnTy9Oahib4
6 vidéos

Aucun commentaire: